WRC : Sébastien Ogier prend la main au Monte-Carlo

Sébastien Ogier comptait 16″9 de retard sur le leader Ott Tänak au départ de l’ES3 vendredi et cela après des problèmes de freins , mais se retrouve leader du rallye au terme de l’ES5 après avoir signé le scratch des trois spéciales. Un départ fort matinal puisque le Français a ouvert la route à 6h10, dans la nuit et le froid.

La neige était absente lors de ces trois ES matinales, et avec parcours humide, qui a tout de même posé quelques problèmes de choix de pneus aux concurrents. Thierry Neuville et Dani Sordo, deux pilotes Hyundai, se sont fait piéger dans les ES4 et ES5 en chaussant des pneus cloutés qui se sont révélés inutiles. Le Belge a perdu plus de 50 secondes, l’Espagnol plus d’une minute.

Kalle Rovanpera sur Toyota a été pénalisé de dix secondes pour avoir pointé trop tard au départ de l’ES4. Le Finlandais, leader après l’ES3, est tombé à la troisième place après cette spéciale, laissant alors les commandes à Ogier, auteur des deux premiers scratches et leader avec 3″3 d’avance sur Elfyn Evans (Toyota) et 9″7 sur Rovanpera. Tänak a lui baissé de rythme, perdant 29″ sur Ogier en deux spéciales, et s’est retrouvé 4e après l’ES4, à 12″7.

L’ES5, 22,24 km entre Montauban-sur-l’Ouvèze et Villebois-les-Pins, n’a pas vraiment modifié les positions établies. Ogier a encore dominé la concurrence, et ses adversaires ont encore lâché de précieuses secondes (Tänak, par exemple, a perdu plus de 40 secondes sur le Français lors de la matinée). Avant les deux spéciales de l’après-midi, le Gapençais compte donc 11″3 d’avance sur Evans, 24″8 sur Tanak, 28″2 sur Rovanpera et 1’02″7 sur Neuville.