JS KABYLIE : Mellal pour l’ouverture du capital

Très contesté ces derniers temps, Cherif Mellal ne s’oppose pas à l’ouverture du capital de la JS Kabylie et à l’arrivée d’un investisseur à la tête du club. « Je suis pour l’ouverture du capital. Je suis prêt à céder ma place à un opérateur ou investisseur digne de ce nom », a affirmé Mellal sur le plateau de BRTV, tout en fustigeant les deux actionnaires, Malik Azlef et Yazid Yarichéne qui veut le détrôner. « Azlef est le mal de la JSK, comme l’a déjà dit Hamid Sadmi.

Lui et Yarichène sont actionnaires depuis 2010 et ils n’ont rien apporté au club. Ils ont refusé d’assumer leur responsabilité en 2018 où j’ai récupéré le club de la rue. Ils sont en train de semer la zizanie et de me mettre des bâtons dans les roues. Qu’on me laisse travailler », tonne Mellal, satisfait de son bilan. « J’ai certes commis des erreurs, mais je suis satisfait de mon bilan tant sur le plan financier que technique.

Avec moi, la JSK ne joue pas la relégation et elle est sur de bons rails. Je dérange, car j’ai mis un terme au social et aux privilèges », a précisé le nouveau patron des Canaris, qui promet un renfort de qualité sur le plan offensif lors du prochain mercato.

Il a également annoncé que les travaux seront lancés en mars ou avril prochain au niveau du centre de formation du club, qui sera construit par le président d’honneur de la JSK, Issaâd Rebrab.

Il est à noter que les adversaires de Mellal ont appelé à une marche ce samedi à Tizi Ouzou pour réclamer du changement à la tête du club le plus titré d’Algérie.

B. L.