Handisport / Athlétisme: le GP de Dubaï au menu d’une rencontre à la fédération algérienne

Le Grand Prix de Dubaï 2021 de para-athlétisme a été au menu d’une rencontre qui a regroupé, au siège de la Fédération algérienne handisport (FAH), la Direction technique nationale (DTN), les entraîneurs nationaux et les responsables du directoire, chargé de la gestion des affaires courantes de l’instance.

Initiée par la DTN, la réunion a traité dimanche de plusieurs dossiers concernant la participation attendue des athlètes algériens qualifiés et qualifiables aux prochains Jeux paralympiques (JP) de Tokyo (24 août-5 septembre 2021), ainsi que le mode d’ouverture des stages, que ce soit en Algérie ou à l’étranger. Le directeur des équipes nationales (DEN), Mohamed Miloudi, a remis à cette occasion la liste des athlètes de para-athlétisme qualifiés et qualifiables aux Paralympiques à l’ensemble des entraîneurs, pour élaborer le programme de préparation et participation aux différentes manifestations internationales, à commencer par le Grand Prix de Dubaï, appelé communément les Championnats internationaux Fazza. « Cette liste, remise par le passé au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS), a été contestée par l’ensemble des coaches, affirmant qu’ils n’ont jamais été sollicités dans son élaboration.

Ils ont aussi expliqué qu’ils ne savaient pas sur quels critères elle avait été établie. Elle a alors été mise à jour en accord avec la DTN, en opérant par ordre de mérite des athlètes, notamment les pré-qualifiés aux JP et selon leur classement mondial », a indiqué Miloudi. La première liste comprenait 18 athlètes dont les 12 déjà qualifiés au rendez-vous nippon, ainsi que d’autres possédant des chances de qualification. Une nouvelle liste d’athlètes qui seront concernés par le meeting émirati, prévu du 6 au 13 février 2021, a été arrêtée et sera transmise à la tutelle.

Le meeting de Dubaï donnera le coup d’envoi de la saison de para-athlétisme gérée par le Comité international paralympique (IPC) et qui comprend huit événements, prévus entre février et mai, avant les Jeux paralympiques de Tokyo. Les entraîneurs nationaux présents n’ont pas caché leur satisfaction quant à la tenue de cette réunion qui a permis, selon eux, de dissiper le flou entourant certains sujets.

K.A